L'aide "embauche PME" va s'arrêter plus tôt que prévu

03.01.2017

 

Contrairement à ce qu'il avait promis, le gouvernement va interrompre l'aide à l'embauche à l'issue du premier semestre 2017. Motif: la conjoncture devenant plus favorable, elle ne constituerait qu'un effet d'aubaine pour les entreprises.

 

Les chefs d'entreprise qui comptaient demander une aide à l'embauche pour recruter en 2017 vont devoir regarder le calendrier avec attention.  

Lancée lors du plan d'urgence pour l'emploi en 2016, cette prime de 4 000 euros maximum était octroyée lors du recrutement d'un salarié en CDI ou CDD de plus de six mois dans une PME de moins de 250 salariés. Un véritable succès dont s'est régulièrement targué le gouvernement, chiffres à l'appui. En à peine un an, 920 000 demandes ont été déposées. L'objectif d'un million d'embauches facilitées grâce à ce coup de pouce devrait donc être atteint prochainement. 

 
Le gouvernemental fait volte-face

C'est justement parce qu'il considérait le dispositif comme une réussite que le gouvernement avait décidé de le prolonger pendant une année supplémentaire. Cette prorogation du plan d'urgence pour l'emploi figure d'ailleurs dans le projet de loi de finances 2017 pour un montant d'environ 1,8 milliard d'euros.  

Mais en quelques semaines, les arbitrages ont changé. Désormais, cette aide à l'embauche ne sera prolongée que pour six mois. Elle prendra donc fin à l'issue du premier semestre 2017. "Selon les experts qui ont travaillé sur cette question, une prime de cette nature est surtout efficace en période de reprise pure de la croissance, quand les embauches repartent, explique-t-on au ministère du Travail. Au delà de cette période, cela ne constituerait qu'un effet d'aubaine pour les entreprises." 

Please reload

Please reload

Article le plus lu

Le PAS en 12 points : LES EXCLUS DU PAS (7/12)

September 12, 2018

1/3
Please reload

Articles récents
Please reload